René Bottlang / Ralf Altrieth
BIOGRAPHIES
2021

ARTIST PAGE

Enregistré le 12 octobre 2020
au Studio Labuissonne à Pernes-les-Fontaines, France
Enregistrement et Mix : Gérard de Haro
Mastering : Nicolas Baillard
Couverture : peinture de Ralf Altrieth
Texte livret : René Bottlang
Photo : Douille
Producteur : Ray Barbey

Listen on Soundcloud

Musique pour l’âme
« Biographies » : René Bottlang joue Ralf Altrieth

Tom Gsteiger

Avec l’œuvre cyclique « Biographies », Ralf Altrieth ouvre un nouveau chapitre dans son riche parcours d’artiste, qui l’a conduit, jusqu’ici, dans des lieux aussi différents que Berlin, Fribourg-en-Brisgau, Erlangen, Paris, Venise et la Normandie. Depuis 2014, Altrieth réside dans le département du Gard, dans le sud de la France. Ceux qui connaissaient Altrieth comme le saxophoniste expressionniste du trio Das Kaff ou le peintre des couleurs et des formes sauvagement tourbillonnantes seront surpris par le calme souvent émouvant de cette musique de piano teintée d’une sorte de mélancolie au long cours. Ce cycle de pièces pour piano est né en un an et demi. Il ne sait pas composer sur commande, note Altrieth : « Je me sens comme un médium ou un chasseur de trésor quand je compose. Il est important de lâcher prise et de ne pas s’accrocher aux constructions ».

Pour Altrieth, il a toujours été clair que ses pièces devaient être enregistrées par un “vrai“ pianiste, ayant non seulement la souplesse d’un interprète sensible mais aussi la curiosité et l’esprit d’aventure d’un improvisateur. Le pianiste René Bottlang, un ami d’Altrieth qui vit dans la même région, a été d’emblée séduit par cette musique, notamment parce qu’elle offre des espaces vierges et qu’elle est d’une écriture claire (Bottlang a coopéré avec Steve Lacy, Barre Phillips, Mal Waldron, Franz Koglmann, Phil Minton, François Jeanneau, Charlie Haden…). Après une intense confrontation avec les multiples possibilités de cette musique ouverte, Bottlang a finalement proposé l’enregistrement d’un album. Pour cela, il est allé seul au prestigieux studio La Buissonne, il a délibérément refusé la présence du compositeur.

« Quand j’ai entendu les enregistrements pour la première fois, j’étais très, très heureux », se souvient Altrieth. Cet album peut donc être décrit comme le résultat d’une collaboration ingénieuse et symbiotique, basée sur une amitié pleine de respect et l’intérêt mutuel. Souvent on ne saurait dire où finit la composition et où commence l’improvisation. Altrieth explique: « La fusion de ces deux éléments est un don de René. » Grâce à cette fusion, si facile en apparence, on se laisse volontiers emporter par la magie des ambiances picturo-musicales, infiniment gracieuses, de cette musique pour l’a?me.


« BIOGRAPHIES »

Serge Baudot

Un compositeur de mélodies riches et captivantes posées sur une harmonie complexe et simple à la fois, et tout à fait personnelle Un pianiste corps et âme dans sa musique qui leur donne la lumière et la fulgurance, l’émotion, par la limpidité cristalline de son phrasé duquel s’échappent, main droite, deci delà, ses envolées triomphantes. Il y a du Bach et du blues sous-jacent dans cette « Danse solitaire » à deux. Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie, disait l’ami Blaise Pascal, il ne connaissait pas ce Duo qui affirme que le silence est l’espace de la musique. Ils ont raison ; le silence habité des sons du piano. La musique est éternelle, elle durera tant qu’il y aura des oreilles sur la terre. Et après ? Après, Celui qui se tient seul dans son Paradis, au dessus des traces d’avion, dans les rêves du ciel, écoutera en boucle, éternellement, les mélodies d’Altrieth sous les doigts de Bottlang. Leur musique est un envol d’oiseaux en fleurs.

Info Deutsch Info Français

A - Z